vendredi 13 novembre 2015

A découvrir tout bientôt dans vos rues:

MOTS ANTI-MAUX
par T-âtre IBonillo

Une camionnette de 2m. de largeur, 5m.70 de longueur et 2m.60 de hauteur.
Que l’on gare sur n’importe quelle place de la ville. Ou de la campagne, d’ailleurs.
Plutôt à un endroit où il y a du monde. Comme un marché, par exemple.
Incursion de la fiction dans la réalité extérieure.
Ilot d’utopie sous la forme d’un des objets les plus communs de notre monde :
une camionnette.

Une plaque magnétique dessus qui annonce :

« MOTS ANTI-MAUX »

Qui vend des mots, comme on vendrait du fromage.


                                              Sur la camionnette, un magnet "Mots anti-maux"

Un panneau qui propose :

-Choisissez votre thème
-Rentrez dans le camion par l’arrière
-Une comédienne vous le jouera
(Durée : 5 mn. environ)

Un comédien, en salopette de mécanicien, et avec un orgue de barbarie portable, rabat le passant, l’invite à choisir son thème et à entrer dans la camionnette.

Sur le panneau, une liste de thèmes :

  1. Lettre d’amour
  2. Bordée d’insultes
  3. Sur le couple
  4. Sur la rupture
  5. Sur le licenciement
  6. Sur la famille
  7. Sur la solitude
  8. Sur la crise existentielle
  9. Sur la maladie
  10. Sur la mort

Le passant rentre dans la camionnette par l’arrière.
Ambiance de « voyante sortie du passé » : chaleur et petit éclairage.
Une chaise de camping pour le spectateur.
La comédienne lui dit le texte choisi.

Des textes de quelques minutes qui font du bien :

  1. Lettre de Georges Sand à Alfred de Musset : 2mn.15
  2. Liste d’insultes du Capitaine Haddock de Tintin : 3 mn.40
  3. L’amour en mariage de Marius Morin : 1mn.30
  4. Lettres entre Mme Désespérée et M. Support technique : Sans auteur, trouvé sur Internet : 2mn.40
  5. Lettre d’Albert Einstein à Mileva Maric : 50 secondes
  6. L’envol de Jeannine Bartes : 1mn.
  7. Les Divorcés de Michel Delpech : 1mn. 35
  8. Lettre de licenciement à l’employé entarteur : sans auteur, trouvé sur Internet : 45 secondes.
  9. Il ne rentre pas ce soir, Eddy Mitchell : 1mn.10
  10. Lettre à sa fille Bertl, Karl Valentin : 2mn.40
  11. Ma solitude, Georges Moustaki : 2mn.45
  12. Ma liberté, Georges Moustaki : 2mn.30
  13. Les Lois de Murphy : 3mn.20
  14. Lettre à mes cellules, Mary Lequin, thérapeute de soins holistiques : 3mn.30
  15. Modèle de lettre de soutien à un ami malade : sans auteur, trouvé sur Internet : 1mn.50
  16. 14 super trucs sur le vieillissement : sans auteur, trouvé sur Internet : 1mn.
  17. Je suis juste de l’autre côté du chemin, poème de Henry Scott-Holland : 50 secondes
  18. Comme un voilier part dans la lumière du matin, William Blake : 40 secondes

Le passant ressort par la porte coulissante, sur le côté de la camionnette.
Collecte.

En espérant que cela égaie un peu la promenade du passant…
L’idée serait de jouer avec une permanence de 6 heures/jour.

Equipe :

Concept, Réalisation et Jeu : Isabelle Bonillo
Dramaturgie : Corinne Uldry
Œil extérieur et Comédien rabatteur : Philippe Thonney
Scénographe : Stéphane Le Nédic
Eclairage : Clément Reber
Costumes : Coralie Chauvin
Production : T-âtre Ibonillo


Quelques dates prévues en 2015 :

Le mercredi 18 novembre, dès 8h jusqu'à 14h env. : Pl. de l'Europe, Lausanne
Le mercredi 16 décembre, dès 8h jusqu'à 14h env.  : Pl. Chauderon, Lausanne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire